Imputation rationnelle des CF

Exercice « imputation rationnelle des charges fixes

 

La société industrielle du midi fabrique un produit unique qu’elle vend en gros et au détail.

Pour le calcul de ses coûts de revient, la société répartit ses charges en centres d’analyse et pratique l’imputation rationnelle des charges fixes dans un soucis de pertinence.

 

Dans le tableau général de répartition des charges, il existe des centres de distribution, des centres de production et des services administratifs. Les charges du centre services administratifs sont imputées uniquement au coût  de revient des produits vendus.

 

Etablir le tableau général de répartition des charges pour le mois de mai. Il existe 3 centres de production : études techniques, atelier A, atelier B, auxquels peuvent s’imputer les charges suivantes :

 

A – charges de personnel :

 

 

SALAIRES

APPOINTEMENTS

ETUDES TECHNIQUES

6 850

6 000

ATELIER A

28 350

13 800

ATELIER B

6 400

9 750

 

Les salaires sont des charges variables ; les appointements sont des charges fixes.

 

B – matières consommables (charges entièrement variables) :

 

 

MONTANTS DES CONSOMMABLES

ETUDES TECHNIQUES

2 650

ATELIER A

1 675

ATELIER B

2 700

 

 

 

 

 

 

 

C – autres charges :

 

  

ENTRETIEN

AMORTISSEMENTS

IMPOTS

CHARGES DIVERSES

ETUDES TECHNIQUES

5 550

1 500

450

8 500

ATELIER A

1 400

3 000

980

 

ATELIER B

5 700

30 000

1 300

 

 

Les charges d’entretien peuvent être considérées comme fixes pour moitié. Les amortissements sont des charges fixes, de même que les impôts. Les charges diverses sont entièrement variables.

 

Le centre études techniques produit projets, dessins, plannings nécessaires aux deux ateliers, à raison de 25 % pour l’atelier A et 75 % pour l’atelier B.

 

TRAVAIL DEMANDE

 

Sachant que l’entreprise n’a travaillé pendant le mois de mai qu’à 80 % de son activité normale (pourcentage applicable à tous les centres) :

1.     Etablir le tableau d’analyse des charges des centres de production en faisant apparaître le coût du chômage ;

2.     Calculer le coût de l’unité d’œuvre de chaque centre principal (unités produites par l’atelier A :

15 000 ;  par l’atelier B : 12 000) après imputation rationnelle des charges fixes.

 


Corrigé de l'exercice « imputation rationnelle des charges fixes »

 

CHARGES PAR NATURE

MONTANTS

CENTRE AUXILIAIRE

CENTRES PRINCIPAUX

 

 

 

ETUDES TECHNIQUES

ATELIER A

ATELIER B

 

 

C. VAR.

C. FIXES

C. VAR

C. FIXES

C. VAR

C. FIXES

Charges de personnel

71 150

6 850

6 000

28 350

13 800

6 400

9 750

Matières consommables

7 025

2 650

 

1 675

 

2 700

 

Entretien

12 650

2 775

2 775

700

700

2 850

2 850

Amortissements

34 500

 

1 500

 

3 000

 

30 000

Impôts

2 730

 

450

 

980

 

1 300

Charges diverses

8 500

8 500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total

136 555

20 775

10 725

30 725

18 480

11 950

43 900

Coefficient IRCF

 

 

0.8

 

0.8

 

0.8

Imputation des C. FIXES

 

8 580

- 8 580

14 784

- 14 784

35 120

- 35 120

 

 

 

 

 

 

 

 

Coût du chômage

14 621

  

2 145

 

3 696

 

8 780

 

 

 

 

 

 

 

 

Totaux après répartition primaire

 

29 355

 

45 509

 

47 070

 

Répartition secondaire

 

- 29 355

 

7 338.75

 

22 016.25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Totaux après répartition secondaire

121 934

0

 

52 847.75

 

69 086.25

 

Unité d’œuvre

 

 

 

Produit A

 

Produit B

 

Nombre d’unités d’œuvre

 

 

 

15 000

 

12 000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coût unitaire de l’UO

 

 

 

3.52

 

5.76

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site